Joëlle Le Marec

Je suis Professeure à Sorbonne Université, CELSA, directrice du GRIPIC, Groupe de Recherche Interdisciplinaire sur les Processus d’Information et de Communication (EA 1498), et responsable d’une formation en master Recherche et Développement. J’ai développé de nombreux liens avec les musées de sciences, musées de société et écomusées (Office de Coopération et d’Information Muséale, Fédération des Ecomusées et Musées de Société). Mes travaux portent sur la circulation et l’expression culturelle des savoirs, dans les musées, les expositions, les médias, et dans les pratiques ordinaires. Je travaille actuellement sur les savoirs produits en situation de précarité, et j’anime un réseau international sur ces questions (France, Afrique du Sud, Chili, Brésil, Inde, etc.).

Avant d’entrer dans la carrière universitaire, j’ai piloté une équipe d’études muséologique et pratiqué de nombreuses études de publics à la Cité des Sciences et de l’Industrie

Mes livres et articles ces dernières années :

  • 2020 : Hester Du Plessis, Joëlle Le Marec (eds.) Knowledge from precarity, savoirs de la précarité, Paris : éditions des archives contemporaines
  • 2020 : Joëlle Le Marec, Ewa Maczek (eds). Musées et recherche : le souci du public, Dijon, OCIM
  • 2019 : Joëlle Le Marec, Bernard Schiele, Jason Luckeroff (eds). Musées, mutations… Dijon, OCIM
  • 2019 : Joëlle Le Marec, Ewa Maczek (eds). Musées et recherche : vulnérabilités, scrupules, dilemmes, Dijon OCIM
  • 2019 : Joëlle Le Marec, « Territoires, terrains, médias » p. 243-241 dans Territoires, enquête communicationnelle (sous la direction de Julia Bonnacorsi et Sarah Cordonnier), Editions des archives contemporaines
  • 2018 : Joëlle Le Marec, « La participation, pour un retour au politique en muséologie et dans le domaine « sciences et société », dans Le musée participatif. L’ambition des écomusées (sous la direction d’Alexandre Delarge), La Documentation Française, coll. « Musées-Monde »
  • 2017 : Igor Babou, Joëlle Le Marec, (eds.) Paysages d’énigmes : les paysages entre actions, représentations et institutions, Paris : éditions des archives contemporaines
  • 2017 : Joëlle Le Marec, François Mairesse et Dominique Le Tirant, Enquête sur les pratiques savantes ordinaires : collectionnisme numérique et environnements matériels, Paris : éditions Le Bord de l’Eau
  • 2017, Joëlle Le Marec, Ugo Moret, Hécate Vergopulos (eds). Nuit debout, et maintenant ? MKF éditions, coll. essais médiatiques, 2017
  • 2017 : Joëlle Le Marec, « Figures scientifiques, espaces de collaboration : l’autorité introuvable » p. 79-92, dans La fabrique de l’autorité – figures des décideurs en régime médiatique (Adeline Wrona et Emeline Seignebos eds.), Les petits matins, 2017
  • 2017 : Joëlle Le Marec, « Surveillants des musées : corps signifiants, acteurs secrets, témoins sensibles. Réflexion sur des situations vécues et observées », p. 119-129 dans Accueillir et surveiller : les métiers du gardien de musée (sous la direction de François Mairesse et Anne Monjaret), La documentation française, coll. « Musées-mondes »
  • 2016 : Joëlle Le Marec et Ewa Maczek (eds.) Musées et recherche – Expérimenter et coopérer : dialogues sur le sens de l’innovation, Dijon : éditions de l’OCIM
  • 2015 : Joëlle Le Marec, « La transmission en réserves : visite et témoignage au Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation à Lyon », p.111-121, dans Témoignages et médiations des objets de guerre en musée (dir. Michèle Gellereau), Editions des Presses du Septentrion, 2016.
  • 2015 : Joëlle Le Marec, « Le passage du témoin : enquête et rencontres au Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation », p.97-110, dans Trajectoire et témoignage – pour une réflexion pluridisciplinaire (dir. Sarah Cordonnier), Editions des Archives Contemporaines, 2015
  • 2015 : Joëlle Le Marec, « Habiter les institutions pour les transformer », p.57-65, in Hatzfeld Hélène (coord.) Regards décalés sur des patrimoines silencieux, Boulogne-Billancourt : Atelier Henri Dougier