Un projet et un lieu d’animation écologique et culturelle à Bonny-Sur-Loire

Les transformations de notre environnement naturel sont extrêmement préoccupantes et les preuves scientifiques de la détérioration de nos écosystèmes s’accumulent (les rapports du GIEC[1] et de l’IPBES[2] le démontrent, le consensus scientifique sur l’origine anthropique de ces problèmes étant maintenant bien établi). De même, l’état de notre démocratie et du débat public est inquiétant. Ces deux phénomènes ne sont sans doute pas séparés : s’ils interviennent en même temps, c’est parce qu’ils s’inscrivent dans les contradictions du modèle de développement économique (industriel, agricole, technique et scientifique) qui s’est imposé avec l’industrialisation, et qui trouve aujourd’hui ses limites : celles d’une planète de taille modeste, aux ressources limitées et où inégalités, injustices et conflits se sont développés.

On ne sortira pas de cette situation critique, où les sociétés humaines interagissent de manière complexe avec leur environnement naturel, sans développer des alternatives. Pour que celles-ci émergent ou se fassent connaître, nous pensons qu’il faut des lieux ressources où les préoccupations et expérimentations locales rencontrent les enjeux globaux, et où les personnes et les collectifs retrouvent le chemin de la discussion critique et du partage des savoirs et des mémoires, loin des clichés médiatiques. Questionner la place des savoirs (y compris les savoirs scientifiques) dans la société se fait, selon nous, depuis des perspectives locales. C’est à cette tâche que nous sommes quotidiennement confrontés dans notre métier d’universitaires et de chercheurs, avec les étudiants et étudiantes qui suivent nos cours.

Bureau 122 s’est installé dans le Loiret, dans le hameau des Loups à Bonny-Sur-Loire. Nous souhaitons développer des réflexions autour d’une écologie émancipatrice, libertaire, ancrée dans une (auto) critique des sciences et des idéologies du progrès.

Concrètement, on va essayer de faire vivre notre lieu de manière modeste mais résolue en y organisant des débats, des conférences, des expositions, des résidences, etc. Toutes les aides et les bonnes volontés seront les bienvenues !

[1] Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat : https://www.ipcc.ch/languages-2/francais/

[2] Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques : https://www.ipbes.net/fr