Exposition : Notre-Dame-des-Landes. Histoire d’une lutte populaire et collective

Bureau 122 accueille une exposition sur Notre-Dame-des-Landes du 27 juin au 10 juillet. L’exposition est ouverte de 16h à 20h, l’entrée est à prix libre (vous donnez ce que vous voulez, nous n’avons aucune subvention…).

L’écologie, ce sont souvent des luttes menées par des collectifs d’habitants contre des projets d’aménagement – aéroports, barrages, usines, etc. – parfois inutiles et généralement imposés sans débat. On parle alors de « Grands Projets Inutiles », et l’un des grands projets inutiles qui a fait couler beaucoup d’encre (et malheureusement aussi du sang…) fut celui de l’aéroport de Notre Dame des Landes. On a sans doute toutes et tous en tête les images, très médiatisées, des manifestations contre l’aéroport, et celles moins connues de la violente répression policière contre les écologistes. Mais ce qu’on sait moins, c’est qu’à l’origine de cette lutte, dans les années 1970, il y avait des agriculteurs. En 2018, alors que le projet d’aéroport a été abandonné, un collectif de 40 personnes qui avaient initié ou participé à cette lutte s’est constitué en association et a organisé un recueil de mémoire et d’archives, qui a abouti à une exposition. C’est cette exposition que l’association Bureau 122 accueillera à Bonny-Sur-Loire, au hameau des Loups, du 27 juin au 10 juillet.

Durant cette exposition, le samedi 2 juillet, nous accueillons des témoins, acteurs, artistes, à propos de la lutte écologique et paysanne de Notre Dame des Landes, et plus généralement des images, récits et mémoires des luttes de la Loire.

Voir ici le programme du 2 juillet.

Contacts :

Joëlle (Bureau 122) : 06 63 28 01 40 et asso@bureau122.fr

Igor (Bureau 122, Les Loups) : 06 16 37 01 16 et asso@bureau122.fr

Accès :

Au hameau des Loups : accès par la RN 2007 ou par la Route de la Loire à vélo depuis Bonny ou Ousson. Pas de parking au hameau des Loups : merci de vous garer le long de la Cheuille vers la Passerelle Dénoyé, puis 5 minutes à pied jusqu’au portail en métal de la cour du Bureau 122.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.